Publié le

La bêtise humaine

Toutes ces tragédies tragiques,
toutes ces souffrances souffrantes.
Nous n’apprenons rien,
que nous soyons carnivores ou végétariens.

Depuis des millénaires, nous récommettons les mêmes erreurs,
sans jamais comprendre que pour l’avenir, l’histoire est annonciateur.
Nous développons de meilleures manières d’infliger des souffrances,
tout en choisissant d’ignorer notre propre aberrance.

Tous ces morts et tous ces abus,
au nom de la cupidité et de la stupidité.
Plus ça change, plus c’est pareil,
la nature humaine n’est jamais sortie de la corbeille.

Que nous vivons ou que nous mourrons,
rien ne change, à part quelques fleurons.
Pourquoi ne pas essayer d’aider ceux qu’on aime,
avant que soit prononcé notre requiem ?

Nous pouvons connaître l’amour et la joie,
avec un peu d’effort et un soupçon de foi.
Traitons les autres comme nous voulons être traités,
et c’est certain que d’autres nous traiteront d’une manière aimée.